La dignité humaine en fin de vie

Le droit à l'autodétermination

Après un grave accident, en cas de blessures graves ou de maladie incurable, dans une situation où je suis suspendu entre la vie et la mort, que doit-il m'advenir? Quelles interventions médicales de réanimation intensive est-ce que je souhaite? Suis-je disposé à faire un don d'organes? Qui peut décider, si je ne suis plus accessible, si et quand un appareil de respiration artificielle doit être débranché, et par qui - le personnel de l'hôpital, un membre de ma famille ou un proche? Quelles possibilités me permettent de déterminer moi-même ma dernière phase de vie et de mourir dignement?

Les dispositions de fin de vie avec procuration sont l'expression de la volonté du patient, volonté que doivent respecter les médecins et le personnel médical: vous pouvez y inscrire les dispositions à suivre en cas de danger mortel, quelles interventions médicales vous autorisez et lesquelles vous refusez. Les dispositions de fin de vie peuvent être modifiées ou retirées à tout moment; il est recommandé de les renouveler tous les trois à cinq ans. Si possible, portez-en un exemplaire sur vous et déposez une copie auprès d'une personne de confiance (votre partenaire, votre médecin de famille, votre notaire, etc.).

Vous pouvez commander aussi des dispositions de fin de vie avec procuration préimprimée auprès d'anthrosana: cette version préimprimée est une incitation pour des conditions individuelles – elle peut être élargie ou raccourcie à votre convenance.